Échec : que nous enseigne-t-il vraiment ?

Découvrir la vraie valeur d'un échec

L’échec est une occasion d’apprendre, certes. Mais, apprendre quoi exactement ?

Il y a quelques jours j’ai subi un « échec » et il a mis le doigt sur une chose à laquelle je ne m’attendais pas du tout.

Mettre en lumière tes ombres, c’est parfois ce que l’échec a de plus précieux à t’apporter !

Quand les émotions surpassent la raison


Dans l’épisode 6, je te parlais du modèle de Brooke Castillo qui est un outil de coaching fabuleux que tu peux utiliser pour mieux appréhender tes émotions et créer les résultats que tu souhaites dans ta vie. Après avoir découvert cet outil, on pourrait avoir tendance à se dire que c’est le graal qui va nous aider à régler tous nos problèmes. En effet, si tout n’est une question de pensées et de point de vue, pourquoi ne pourrait-on pas tout simplement filtrer toute notre vie grâce à cet outil pour la moduler au gré de nos envies ?

Parce que parfois les émotions sont tellement intenses qu’elles prennent trop de place. Elles ne laissent pas de place à la raison.

C’est l’expérience que j’ai faite suite récemment suite à un échec.

Je suis élève et j’apprends le digital painting sur digitalpainting.school. Il y a quelques mois, Spartan, le fondateur a annoncé le lancement d’une campagne de crowdfounding destinée à la réalisation d’un art book qui présenterait les œuvres des membres de son école ainsi que d’autres artistes invités. Excitée, j’ai participé à la campagne et j’ai soumis quelques dessins dans la foulée. J’avais hâte de voir mes dessins imprimés dans un joli livre aux côtés d’autres élèves de digitalpainting.school !

Malheureusement, j’ai appris que je ne figurerais pas dans cet artbook.

A cette annonce, je suis restée interdite à fixer mon écran. Quelque chose en moi venait de se déchirer.

J’ai voulu aider une autre personne, également déçue, à prendre du recul sur la situation. J’ai donc utilisé le modèle de Brooke Castillo pour nous proposer des pensées alternatives. Pensées qui me semblent légitimes et auxquelles je crois.

Cependant, quand j’ai eu terminé je ne me sentais pas mieux.

Les 5 blessures de l’âme


La première chose que j’ai ressenti en voyant que je n’étais pas sélectionnée c’est un sentiment profond de rejet. Suivi d’une envie de tout envoyer chier et de m’isoler.

Si le modèle de Brooke Castillo n’avait pas bien fonctionné c’est tout simplement parce que cette petite et insignifiante « défaite » était venue titiller une blessure bien plus profonde. Une blessure tellement profonde et intense que la logique n’arrivait plus à prendre le pas sur les émotions.

Alors, je me suis rappelée de ce livre de Lise Bourbeau : Les 5 blessures qui empêchent d’être soi-même.

Donc ce livre, Lise Bourbeau nous parle de 5 blessures qu’on aurait tous vécues pendant la petite enfance par rapport à nos parents :

  • L’abandon
  • Le rejet
  • L’humiliation
  • La trahison
  • L’injustice

Mais ça, ce sera le sujet du podcast de la semaine prochaine !

Pour découvrir la vraie valeur d'un échec, il faut creuser !

Se découvrir grâce à l’échec


Si tu veux tirer la leçon qui t’apportera le plus de valeur lors d’un échec, tu dois creuser !

A mon avis, tu peux toujours interpréter un échec à plusieurs niveaux :

  1. D’abord le sens premier, celui qui est évident et pragmatique. Par exemple dans mon cas : je dois encore bosser pour améliorer mon art, je dois être plus créative, développer des idées plus originales, …
  2. Ensuite le second niveau : en dehors de la technique, comment tu te sens par rapport à ce échec ? Comment tu peux l’envisager ? C’est ce que j’ai fait en me proposant des pensées plus neutres ou plus positives face à la situation d’échec. J’en suis ressortie avec un sentiment de résilience et de persévérance.
  3. Enfin la forêt qui se cache derrière ta première réaction. Une réaction forte, un sentiment négatif intense, c’est le signe qu’il se passe quelque chose de plus profond. C’est le signal qui te dit que tu dois aller creuser de ce côté là parce que tu as des choses à découvrir sur toi.

Pour aller plus loin je t’invite à écouter le podcast.

Je t’y parle de mon passé et de quelques expériences qui ont rendu possible cette prise de conscience.

Et toi, quel est l’échec qui t’as apporté le plus de valeur ?

Qu’est-ce qu’il t’a appris d’inattendu ?

Pour ne rien manquer :

Inscris-toi à la newsletter Rejoins-moi sur Instagram Sur le groupe Facebook

2 commentaires

  • Kyam

    Hello,

    Je pense que les échecs les plus douloureux sont ceux qui affectent nos valeurs et nos passions car sans eux on a l’impression de n’être plus rien. Ce sont nos moteurs dans la vie, « nos raisons de vivre ». Les moments douloureux permettent de les révéler. Qu’est ce qui est le plus important pour toi ? Qu’est ce qui te motive le plus ? Qu’est ce qui te rend vraiment heureux ?

    Suite à une période très difficile, j’ai replongé dans mon enfance et j’ai beaucoup appris sur moi même et le « sens » de ma vie.

    C’est là que l’expression « un mal pour un bien », prend tout son sens.

    • Erissera

      Je suis assez d’accord avec toi. Même si ce n’est pas toujours évident de savoir ce que l’on veut exactement. Parfois tu le sais, c’est au plus profond de toi depuis longtemps mais tu ne te l’autorises pas pour diverses raisons. Et effectivement, un gros événement peut venir remettre tes vraies aspirations en pleine lumière. Après, ça demande pas mal de courage, de résilience et de persévérance pour atteindre ces nouveaux objectifs.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *