Prendre ses responsabilités et renaître

Tu as des projets plein la tête, tu as envie de te dépasser et pourtant tu ne fais rien ?

Tu sais que tu peux apporter tellement plus mais la peur te paralyse ?

Et si tu faisais taire une bonne fois pour toute ton auto-saboteur ?

L’investissement le plus rentable


Fin 2018 j’avais des projets en tête dont ce podcast/blog. C’était sûr, 2019 serait mon année ! Celle où j’allais oser me lancer et réaliser tous mes rêves !

Mais, ce n’est pas du tout ce qu’il s’est passé. Nous sommes en 2020 à l’heure où j’écris ces lignes. Un an plus tard … !

Comment se fait-il que je n’ai pas lancé ce projet en 2019 alors que j’étais hyper emballée ? 

Ce n’était pourtant pas l’envie qui m’en manquait, ni les idées. Pourtant, en 2019, je n’ai rien fait.

Je n’ai vraiment rien fait ?

Pas tout à fait …

J’ai pris le temps d’investir sur moi et de faire le travail nécessaire pour oser me lancer.

Le meilleur investissement que vous puissiez faire, c'est dinvestir en vous !

Et c’est pas moi qui le dit, c’est Warren Buffet !

Il y a différentes façon d’investir sur soi :

  • La plus facile : apprendre de nouvelles compétences

Continuer d’apprendre et de se former tout au long de sa vie est devenu primordial. On vit dans une société qui évolue de plus en plus vite. Que ce soit du point de vue technologique ou sociétal, la courbe d’évolution est exponentielle. Arrêter de se former, ne pas se mettre à jour c’est presque devenu du suicide.

Apprendre à se connaître, à identifier notre propre fonctionnement et à gérer nos pensées est – à mon sens – l’investissement le plus rentable au monde.

Aller chercher les choses qui font qu’on n’ose pas lancer son projet, les pensées qui font qu’on ne croit pas en soi, qu’on ne se fait pas assez confiance, qu’on développe un syndrome de l’imposteur, c’est indispensable pour mener à bien n’importe quel projet.

Pas facile, mais indispensable si tu veux vire ta vie pleinement !

Prendre enfin ses responsabilités


Prendre réellement ses responsabilités, c’est ce que tous les entrepreneurs, tous les artistes et créateurs à succès font. Ils empoignent les rennes et se mettent aux commandes de leur vie.

Se choisir en premier et assumer de suivre sa petite voix intérieur en dépit de la peur n’est pas une chose facile.

Si tu ne le fais pas, tu peux passer toute une existence à subir ta propre vie. Tu mènes une vie de non choix dictés par ton éducation, les attentes de tes parents et de la société … Tu te laisses ballotter à droite, à gauche en fonction des circonstances extérieures. Et jamais tu ne t’accordes le droit de tracer ton propre chemin.

Plus tu attends avant d’emprunter ce chemin, plus tu laisses de l’espace à tes peurs et à tes pensées limitantes pour s’exprimer.

Et s’autoriser à y aller


Alors, si c’est si nécessaire, pourquoi est-ce si difficile de se choisir et de s’autoriser à y aller ?

D’abord, il faut s’aimer. S’aimer inconditionnellement. S’aimer assez que pour penser, ressentir et intégrer qu’on a profondément droit au bonheur et à la réussite. Mais ça, ça fera l’objet d’un autre podcast.

Ensuite, tout simplement parce que notre cerveau n’y voit aucun intérêt immédiat.

Le but de notre cerveau n’est pas de nous rendre heureux mais tout de nous maintenir en vie. Alors pour lui, tenter de nouvelles choses, c’est dangereux ! C’est sortir de sa zone de confort et emprunter un chemin inconnu. Un chemin qui n’a pas encore fait ses preuves. Et ça, le cerveau il aime pas.

Alors, il va te proposer un tas de pensées limitantes pour casser ton projet directement dans l’œuf. Des pensées qui vont te maintenir bien en sécurité dans l’inaction et dans tes routines habituelles. Bonjour l’auto-sabotage !

Alors, comment qu’on fait ?

Le premier pas est de prendre conscience de tes barrières.

Demande-toi pourquoi tu n’oses pas te lancer dans ce projet. Et laisse ton cerveau te proposer toutes les raisons. Une fois collectées, le plus gros du boulot reste à faire : les dégommer les unes après les autres !

Alors, tu attends quoi pour tes responsabilités, arrêter de vivre une vie par procuration et te créer la réalité qui t’inspire ?

Et toi, c’était quand la dernière fois que tu t’es autorisé à y aller ? Dis-moi en commentaire ce que c’était !

Et sinon qu’est-ce qui t’empêche de te lancer ?

Pour ne rien manquer :

Inscris-toi à la newsletter Rejoins-moi sur Instagram Sur le groupe Facebook

2 commentaires

  • Kyam

    Salut,

    Pour répondre à ta 1ère question, je pense que les hommes sont en général plus « entreprenants » car ils aiment davantage la compétition et la prise de risque, alors que les femmes recherchent plus la protection et la sécurité.

    C’est après un évènement très douloureux que j’ai commencé à comprendre qui j’étais vraiment et le sens que je voulais donner à ma vie. Le genre de moment où tu plonges en toi pour retrouver le goût de la vie.

    Se libérer du passé et des comparaisons est très difficile, mais s’aimer et réussir à être soi même c’est la base du bonheur.

    Merci pour tes articles Edith.

    • Erissera

      Salut Maxime,

      Merci beaucoup pour ta réponse ! Je suis en effet assez d’accord avec toi, c’est plus communément admis pour un homme d’être entreprenant. C’est même encouragé, alors qu’on attend plus facilement d’une femme qu’elle soit docile et un bon support tant pour son mari que pour sa famille. C’est évidemment très cliché et réducteur mais je pense que l’éducation et la société ont leur rôle à jouer là-dedans. Mais je ne peux m’empêcher de me demander si les hommes ne se posent tout simplement pas moins de questions que nous préférant passer à l’action plus rapidement.

      Je ne peux que être d’accord à mile pour cent avec toi : se connaître et se libérer de nos chaînes c’est la voie vers le bonheur 🙂

      Merci à toi de les lire !

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *